Skip to main content

La programmation des Journées Européennes du Patrimoine à Saint-Nazaire est sortie !

09 Sep 2020
Télécharger le programme !

Grand rendez-vous annuel des amoureux du patrimoine et curieux en tous genres, les Journées Européennes du Patrimoine reviennent en 2020. Elles se dérouleront le weekend des 19 et 20 septembre à Saint-Nazaire.

Affiche des Journées Européennes du Patrimoine à Saint-Nazaire représentant trois sauveteurs dans une barque au milieu du bassin de la place de l'hôtel de ville.

Bonne nouvelle : les Journées Européennes du Patrimoine reviennent !

Chaque année, les Journées Européennes du Patrimoine sont l’occasion de (re)découvrir la diversité culturelle, historique et sociologique qui nous entoure. Événement gratuit *, il offre à tous la possibilité d’explorer le patrimoine sous un angle chaque fois renouvelé.

Cette année encore, le programme fédère de nombreux acteurs publics et privés : la Ville de Saint-Nazaire, le pôle patrimoine de Saint-Nazaire Agglomération Tourisme, le Théâtre Simone Veil et le Cinéma Jacques Tati, le lycée expérimental, Athénor – scène nomade, les Abeilles, l’association Union Méan-Penhoët, le Groupement Archéologique de Saint-Nazaire et l’association « Construire, reconstruire l’école des années 1950 à Saint-Nazaire ».

Pour votre confort, pensez à réserver votre créneau de visite quand cela est indiqué (voir programme). Nous vous invitons également à consulter ce site pour suivre l’actualité de l’événement, notamment dans le cadre de l’évolution de la situation sanitaire.

*Les actions proposées dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine 2020 et la visite de l’Écomusée sont gratuites pour tous tout le weekend. Seuls les sites Escal’Atlantic, Sous-marin Espadon et EOL – Centre éolien sont à tarif réduit.

La solidaire du patrimoine

En écho à cette année particulière, Saint-Nazaire Agglomération Tourisme développe une programmation tournée vers les solidarités. Qu’est-ce que la solidarité ? Et surtout, comment s’exprime-t-elle ? À Saint-Nazaire, différentes formes se sont développées dans le passé. Elles sont parfois toujours actives ou ont été remplacées par d’autres. Pour éclairer ces questions, l’Écomusée vous propose plusieurs actions autour de ses collections et de son fonds photographique. Inédite, une visite du quartier Gambetta vous plongera également au cœur de l’importance des solidarités dans l’immédiat après-guerre.

  • La solidarité… tous ensemble ! : À partir du fonds photographique de l’Écomusée, venez construire votre exposition temporaire sur les solidarités nazairiennes.
  • Ma solidarité : l’Écomusée laisse la parole aux jeunes Nazairiens ! Accompagnés d’objets de collections sortis des réserves du musée, ils vous partagent leur vision des solidarités passées et présentes. Un bel échange en perspective.
  • Le don au musée, l’exemple de la maquette du stade du Plessis : Amoureux du quartier du Plessis où il a vécu une grande partie de sa vie, Jean Cadiou a réalisé une magnifique maquette du stade qu’il a tant fréquenté. En 2019, suite à son décès et selon son vœu, cette œuvre émouvante est venue enrichir les collections du musée. Une réalisation qui remet en lumière l’histoire de ce stade aujourd’hui disparu.
  • De 1947 à 1953, le quartier Gambetta renaît sous le signe de la solidarité : Dans l’immédiat après-guerre, l’urgence est à la reconstruction de la ville. Un défi de taille qui voit des quartiers entiers sortir de terre en quelques années seulement. Dans le quartier Gambetta, les nouveautés sont nombreuses :  bains-douches, maisons d’État, premiers HLM, école Jean Jaurès…

Bon plan : l’Écomusée de Saint-Nazaire sera ouvert gratuitement tout le weekend des Journées du Patrimoine, pensez à réserver votre créneau de visite (obligatoire en raison des règles sanitaires en vigueur) !

Photographie en noir et blanc montrant de très nombreuses gymnastes prenant une pose en forme d'arc de cercle, une quille à la main dans un stade. Le Plessis est un des sujets mis à l'honneur pour les Journées du Patrimoine 2020.

Éducation et Patrimoine : apprendre pour la vie

Pour cette 37e édition des Journées du Patrimoine, la thématique partagée est celle de l’éducation. En écho, plusieurs actions sont proposées dans des lieux d’apprentissage : école Jean Jaurès, classe des années 1950 et lycée expérimental. Les lycéens sont également de la partie au Grand Café pour partager avec vous leur intérêt pour l’art contemporain. Les Journées du Patrimoine sont aussi l’heure de fêter le centenaire de l’Union Méan-Penhoët. Une association sportive et culturelle qui encourage l’entraide et développe les loisirs du quartier, une autre façon d’apprendre pour la vie !

  • L’école moderne : Replongez dans l’école Jean Jaurès telle qu’elle a été conçue dans les années 1950. À travers son architecture moderne se devine les grandes idées de la Reconstruction et les débuts d’une pédagogie nouvelle.
  • La classe des années 1950 :  Direction les années 1950 ! À l’école Jean Jaurès, une salle de classe a été conservée par des bénévoles dans son état d’origine. Ces témoins sont là pour partager avec vous leurs souvenirs sur les bancs de l’école.
  • Un patrimoine immatériel singulier en Europe : une expérience pédagogique au sein du service public : Guidés par des lycéens motivés, vous êtes accueillis au lycée expérimental pour une visite d’un lieu à la pédagogie unique.
  • Déviation // Transmission // Éducation : Passionnés par l’art contemporain, des élèves des lycées Aristide Briand, Camille Claudel et Grand Air vous présentent le prochain numéro de leur magazine artistique Déviation. Une démarche réalisée en partenariat avec le Grand Café dont ils aiment parcourir les expositions.
  • L’Union Méan-Penhoët a 100 ans… Ça se fête ! : Au cœur d’un blockhaus de la Seconde Guerre mondiale, l’association partage avec vous un siècle de vie de quartier. Grâce aux bénévoles, les objets et les souvenirs s’animent pour vous : trophées, archives, photographies…
Photographie noir et blanc représentant des hommes construisant une maison devant les HLM du quartier Gambetta à Saint-Nazaire évoqué dans une visite des Journées du Patrimoine. Photographie noir et blanc de maternels attablés dans leur salle de classe pour illustrer la visite de l'école moderne pour les Journées du Patrimoine.

Derrière la porte, secrets de patrimoine

Ça y est, Saint-Nazaire est labellisée Ville d’Art et d’Histoire ! Une récompense méritée qui reconnaît le travail réalisé ces dernières années par de nombreux acteurs pour valoriser son patrimoine multifacette. À travers une programmation variée, la mission Patrimoine de la Ville propose cinq rendez-vous sur des patrimoines peu connus.

  • L’archéologie de la Seconde Guerre mondiale dans la Poche de Saint-Nazaire : Antoine Le Boulaire partage le résultat de l’étude archéologique menée au camp d’enfermement de la Touchelais à Savenay. Avec lui, Mohamed Sassi, vient parler de la fouille réalisée zone de Brais sur des vestiges du Mur de l’Atlantique et du diagnostic de l’usine élévatoire.
  • 1 heure, 1 œuvre, Ferdinand du Puigaudeau, le peintre des éclats : Établi quelques années à la pension Gloanec de Pont-Aven où il rencontre Gauguin, Ferdinand du Puigaudeau, est un postimpressionniste reconnu au début du 20e siècle. Un thé à la main, admirez les belles couleurs de l’un de ses tableaux exceptionnellement sorti des réserves de la Ville.
  • Un voyage dans le temps : Un guide vous accompagne dans la visite de l’église de Saint-Nazaire qui abrite encore des œuvres anciennes témoins du petit bourg d’avant la Révolution.
  • Façades en forme : Levez les yeux ! La Ville vous propose une visite guidée dans les rues du centre-ville pour regarder avec attention les façades que nous côtoyons quotidiennement. Une architecture de l’habitat souvent discrète qui mérite d’être révélée.
  • 1939-1945, de la guerre à la paix, les Nazairiens dans la tourmente : peut-être avez-vous déjà parcouru l’exposition installée sur la place de l’hôtel de ville cet été ? Pour les Journées du patrimoine, les concepteurs vous accompagnent pour une visite guidée qui sera l’occasion de vous présenter des archives inédites sur la Seconde Guerre mondiale.
Autel sculpté en granit de l'église de Saint-Nazaire, visible dans l'une des visites des Journées du Patrimoine. Angle d'un immeuble des années 1950 de l'avenue de la République à Saint-Nazaire, à voir lors des Journées du Patrimoine.

Regards sur des patrimoines nazairiens

Entre histoire et architecture

Vous êtes fan d’Histoire ? Vous apprécierez sûrement l’une des trois propositions ci-dessous qui vous font remonter le temps, du néolithique aux années 1950.

Vue aérienne du tumulus de Dissignac.

À travers les arts

 

Casques audio posés sur des bancs devant un HLM de Saint-Nazaire.

Les sites de visite ouverts à tarif réduit

Escal’Atlantic, le sous-marin Espadon et EOL – Centre éolien seront ouverts tout le weekend avec un tarif préférentiel pour les Journées Européennes du Patrimoine.

 

Visiteurs sur le pont couvert d'Escal'Atlantic.

Central opérations du sous-marin Espadon.

Famille pointant du doigt une éolienne dans EOL, centre d'interprétation consacré à l'éolien en mer.

Bon weekend !

Nous vous souhaitons à tous un beau weekend culturel pour ces Journées Européennes du Patrimoine nazairiennes !