Skip to main content

Combiné radio-phono Ribet-Desjardins modèle « Verdi » (1959)

Meuble en bois combinant une radio et un tourne-disques dans la partie supérieure.
Ribet-Desjardins (fabricant meuble)
REX Perpetuum-Ebner (fabricant tourne-disques)
Métal, acajou et plastique H. 122,9 cm | L. 64,1 cm | P. 50,2 cm
1959 (année d'acquisition)
Saint-Nazaire (lieu d'utilisation)

Un achat précieux et affectif

1959. Henri Moriceau acquiert un combiné radio-phono. Amateur de musique, il investit plus d’un mois de son salaire d’apprenti aux chantiers navals pour pouvoir se l’offrir. Avec bonheur, il découvre à la radio les voix de jeunes Américains en vogue comme Elvis Presley et Paul Anka. Chez ses parents, sa chambre résonne maintenant de ses morceaux préférés grâce au tourne-disque. Comme nombre de ses contemporains, le jeune homme est séduit par la double fonction du meuble, grande nouveauté dans la sphère domestique.

Quand la musique investit les foyers…

Dans les années 1920, l’arrivée de la radio change le quotidien des Français. Après-guerre, alors que son prix est plus accessible, le poste radio devient incontournable. Les feuilletons radiophoniques sont à la mode : chroniques policières, récits sentimentaux ou humoristiques… Chaque jour, une programmation variée est proposée aux auditeurs.

À l’aube des années 1960, la France compte 10 millions de postes radio. Innovant, le combiné radio-phono s’impose comme le meuble à avoir dans son salon. C’est aussi dans cette pièce centrale qu’Henri et sa femme l’installent lorsqu’ils emménagent en 1964.

D’objet d’écoute à objet de déco : la mise au placard des combinés radio

Dans les années 1970, le combiné tombe en panne. Le design moderne du meuble le relègue au rang d’objet décoratif. C’est maintenant au tour du poste de télévision de briller au centre de la pièce. Les années passent, la décoration change et le meuble est finalement remisé au garage. Témoin d’une manière de vivre dans les années 1960, il est donné à l’Écomusée en 2016 par son propriétaire qui l’a conservé pendant toutes ces années.

Faire vivre le patrimoine par l’écriture

Les collections et fonds patrimoniaux de l’Écomusée vous inspirent ! Dans « Patrimoine en portrait », huit Nazairiens de longue date ou fraîchement arrivés se prêtent au jeu de l’écriture. Le résultat : huit histoires courtes, sensibles, drôles ou touchantes à découvrir d’urgence.

Belle lecture !