Skip to main content

Parcours d’Éducation Artistique et Culturelle

PEAC, késako ?

Le Parcours d’Éducation Artistique et Culturelle (PEAC) est un projet développé sur un temps long, construit avec les enseignants et élaboré avec plusieurs acteurs culturels : Saint-Nazaire Agglomération Tourisme pour le patrimoine, Le Grand Café pour l’art contemporain, le Théâtre – scène nationale pour le spectacle vivant…

Jeunes élèves de primaire dessinant à la craie sur le sol dans la ville près du centre commercial le Paquebot. Jeunes élèves de primaire vus du dessus en train de dessiner le contour de leur main sur des cartons au cours d'une action pédagogique.

Sous l’impulsion du Ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, du Ministère de la Culture et de la Ville de Saint-Nazaire, ils sont destinés aux établissements publics primaires de la commune. Ils permettent aux jeunes Nazairiens de découvrir les arts, le patrimoine et la culture scientifique et de s’investir à l’année dans un projet collectif qui croise les approches culturelles. Les élèves d’autres communes de l’agglomération sont également accueillis sur nos sites patrimoniaux dans le cadre de leurs PEAC.

Pour l’année scolaire 2021-2022, le pôle Patrimoine de Saint-Nazaire Agglomération Tourisme participe à 5 nouveaux projets de PEAC :

Saint-Nazaire, une invitation aux voyages

Parcours à destination de 3 classes de CP – École Andrée Chedid

La ville de Saint-Nazaire est, depuis sa naissance, une cité ouverte sur le monde. L’eau douce du fleuve, l’eau salée de l’océan, l’eau saumâtre du port sont abordées par des navires et des hommes de tous les continents. Des paquebots transatlantiques aux navires de commerce, de tout temps, Saint-Nazaire est une invitation à partir, revenir… Tantôt sur le port, parfois près de la mer, les élèves sont invités à voyager dans le temps, l’espace et l’ailleurs.

Regards photographiques – la carte postale

Parcours à destination de 4 classes de CE1 – École Andrée Chedid

Moins utilisée aujourd’hui, la carte postale permet toujours de transmettre un petit bonjour des vacances, d’informer, d’inviter ou de féliciter un destinataire, et donc de maintenir le lien entre personnes de connaissance. Objet que l’on aime recevoir dans sa boite aux lettres, le support invite par sa représentation à observer un instantané de la ville, hier ou aujourd’hui.

En partenariat avec le Grand Café – centre d’art contemporain, une initiation à la pratique photographique et la construction de cartes postales à compléter, à inventer avec d’autres établissements scolaires, de France et/ou d’ailleurs. Les éléments patrimoniaux de la ville figurant sur les cartes postales voyageront et s’imbriqueront ainsi dans un héritage universel.

Étrange poisson

Parcours à destination de 2 classes de CM – Écoles Andrée Chedid et Jean Zay

Le sous-marin Espadon est, depuis son ouverture au public en 1988, devenu un élément incontournable du paysage portuaire nazairien.

Une série de rencontres invite les élèves à découvrir l’univers étonnant de cet étrange poisson. La vie à bord partagée par les sous-mariniers, ses missions au pôle Nord pendant la Guerre froide et ses particularités techniques sont autant de sujets permettant aux enfants d’enrichir leurs connaissances.

Mon ami le vent

Parcours à destination de 2 classes de CM – École Ernest Renan

Saint-Nazaire ville du vent ? Par sa situation géographique, son urbanisation, son histoire, la ville de Saint-Nazaire est reconnue comme une cité où le vent parfois dérange, rafraichit, distrait, bouleverse… Si le vent aide les hommes et les navires à naviguer, il est également source d’énergie millénaire aujourd’hui priorisée. Plusieurs rencontres, parcours et expérimentations permettent aux élèves de comprendre l’importance de cet élément naturel.

Les fêtes nazairiennes

Parcours à destination de 2 classes de CE et CM – École Jean Jaurès

Dans le cadre de l’opération « La classe, l’œuvre ! » initiée par le ministère de la Culture et le ministère de l’Éducation nationale, les élèves sont invités à devenir des passeurs de culture auprès de leur famille et du public pendant la Nuit européenne des musées en mai 2022.

Des parcours urbains permettent à chacun de poser un regard particulier sur leur ville et ses festivités au fil du temps. Par l’observation et l’analyse d’objets de collection, de photographies et de documents, les enfants s’interrogent sur le sens de la fête, ses déguisements, ses caractéristiques intimement liées à la moquerie et à l’absurde.

Des interventions plastiques et des ateliers créatifs sollicitent les élèves à réinterpréter leur propre définition de la fête et de ses symboles.