Skip to main content

Parcours d’Éducation Artistique et Culturelle

PEAC, késako ?

Le Parcours d’Éducation Artistique et Culturelle (PEAC) est un projet développé sur un temps long, construit avec les enseignants et élaboré avec plusieurs acteurs culturels : Saint-Nazaire Agglomération Tourisme pour le patrimoine, Le Grand Café pour l’art contemporain, le Théâtre – scène nationale pour le spectacle vivant…

Jeunes élèves de primaire dessinant à la craie sur le sol dans la ville près du centre commercial le Paquebot. Jeunes élèves de primaire vus du dessus en train de dessiner le contour de leur main sur des cartons au cours d'une action pédagogique.

Sous l’impulsion du Ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, du Ministère de la Culture et de la Ville de Saint-Nazaire, ils sont destinés aux établissements publics primaires de la commune. Ils permettent aux jeunes Nazairiens de découvrir les arts, le patrimoine et la culture scientifique et de s’investir à l’année dans un projet collectif qui croise les approches culturelles. Les élèves d’autres communes de l’agglomération sont également accueillis sur nos sites patrimoniaux dans le cadre de leurs PEAC.

Pour l’année scolaire 2020-2021, le pôle Patrimoine de Saint-Nazaire Agglomération Tourisme participe à 6 nouveaux projets de PEAC :

Regards photographiques

Avec 4 classes de CE1 et de CE2 de l’école Albert Camus

Théo Prat était un portraitiste nazairien du début du 20e siècle. Ernest Delaveau et François Chapeau étaient photographes et éditeurs de cartes postales. La découverte de leurs productions invite les élèves à découvrir la ville d’avant-guerre et les bouleversements qui ont transformé la ville. La mise en place d’ateliers créatifs, la réflexion autour de l’image photographique, ses formes, ses pratiques et ses usages permettent aux élèves de devenir des témoins et des acteurs de la ville contemporaine.

Habiter à Saint-Nazaire. Y venir, en partir...

Avec 2 classes de moyenne et de grande section de l’école maternelle Jules Ferry

Sous forme de parcours et de visites au musée les élèves sont invités à parcourir la ville ouverte sur le monde, une ville portuaire et littorale. Pendant ces visites les enfants seront sollicités pour dessiner, peindre, laisser des traces et des souvenirs reprenant les formes observées, les couleurs et les éléments du paysage.

Les fêtes nazairiennes

Avec 3 classes de cycle 3 de l’école Sadi Carnot. Partenariat avec le conservatoire de Musique et de Danse et le Grand Café, centre d’art contemporain.

Dans le cadre de l’opération « la classe l’œuvre ! » initié par le ministère de la culture et de la communication et le ministère de l’éducation nationale, les élèves sont invités à devenir des passeurs de culture auprès de leur famille et du public pendant la Nuit européenne des musées en avril 2021. Les enfants sont invités à porter, par l’observation et l’analyse d’objets et de photographies, un regard particulier sur leur ville et ses festivités au fil du temps. Au travers de rencontres et de pratiques de la musique et de la danse, par la découverte de compositions, formes et motifs empruntés à des œuvres existantes, les élèves sont amenés à inventer ensemble leur propre fête nazairienne.

En parallèle, 4 classes de l’école Madeleine Rebérioux sont amenés à réfléchir sur la définition de la fête et, à partir de leurs recherches et observations, d’investir le carnaval du quartier de la Bouletterie pour une rencontre hautement festive.

Paysages d'estuaire

Avec une classe de l’école Jean Zay, en partenariat avec le Théâtre – scène nationale et Julien Grosvalet, danseur de la compagnie R14

 En quoi la ville de Saint-Nazaire est-elle un lieu si singulier ? Par des déambulations dans différents espaces aux formes, aux couleurs et aux fonctions différentes, les élèves sont sensibilisés aux différents aspects du patrimoine maritime et portuaire.

À partir de l’observation des monuments de la ville, de leurs histoires et de leurs particularité, Julien Grosvalet, de la Cie R14, invite les élèves à réinventer les lieux au travers d’une danse improvisée évoquant le monde des mimes.

Sculptures

Avec 2 classes de cycle 3 de l’école Châteaubriand, en partenariat avec le Théâtre – scène nationale et Julien Grosvalet, danseur de la compagnie R14, et le Grand Café, centre d’art contemporain.

De la ville d’avant-guerre à la ville d’aujourd’hui Saint-Nazaire s’est embellie de statues et de monuments aux allures particulières. Mais ces sculptures ne sont-elles là que pour orner la ville ? En plus d’accompagner le renouveau du paysage urbain, la ville de Saint-Nazaire accueille un bon nombre de monument qui offrent un regard sur son histoire. Les objets de collection de l’Ecomusée, exposées ou sorties exceptionnellement des réserves, permettront de compléter ces découvertes. Derrière cette statuaire s’offre à nous plus de cent ans d’un patrimoine riche et varié.

A partir d’expositions du Grand Café de nouvelles ballades artistiques, à vélo, à pied, permettront aux élèves d’arpenter le territoire, en observer chaque recoin, à la recherche des œuvres et des formes dans le paysage. Julien Grosvalet, chorégraphe et danseur de la Cie R14, initie les élèves à la danse sur le thème de la statue.

Plusieurs parcours autour la statuaire publique seront proposés aux élèves de l’école Waldeck-Rousseau dans le cadre d’un projet de création d’abécédaires en lien avec le Grand Café et la médiathèque de Saint-Nazaire.

Un voyage vers l'inconnu

Ce projet à l’attention de plusieurs classes des écoles primaires Jules Ferry et Pierre et Marie Curie, regroupe différentes structures artistiques et culturelles de la ville de Saint-Nazaire autour du spectacle « Martien Martienne » de Laurent Fréchuret (d’après Ylla – Les chroniques martiennes de Ray Bradbury). Le pôle patrimoine de Saint-Nazaire Agglomération Tourisme propose aux élèves de réfléchir et de parcourir la ville à la rencontre d’espaces et de formes étranges où l’histoire laisse place à l’imaginaire…